Love I obey

Rosemary Standley & Helstroffer’s Band

Dimanche 6 mars 2016 à 17h

Musique baroque - folk - À partir de 12 ans
Durée : 1h10
[DÉCOUVERTE]

Rosemary Standley, c’est d’abord un timbre de voix – celui de l’excellent groupe folk Moriarty avec lequel elle se produit depuis plusieurs années – une voix douce et hypnotique, reconnaissable entre toutes. Mais la chanteuse franco-américaine change de peau musicale comme on change de costume et multiplie les projets avec, à chaque fois, des résultats étonnants.
Avec Love I obey – CD sorti au printemps 2015, consécutivement à deux concerts à la Philharmonie de Paris – la belle revisite un répertoire baroque teinté de folk et de blues, mêlant ballades anglaises des XVIe et XVIIe siècles et chansons traditionnelles américaines.
Sur scène, Love I obey est plus qu’un concert : le metteur en scène Vincent Huguet, qui a fait ses classes auprès de Patrice Chéreau, a imaginé un conte hors du temps, où les couples d’amoureux chantent et jouent de la musique comme on se fait des confidences.
Entourée de trois musiciens régulièrement sollicités par les plus grands ensembles baroques, Rosemary Standley nous invite à un voyage où la mélancolie se pare d’une douce volupté.

Voix : Rosemary Standley - Guitare & Théorbe : Bruno Helstroffer - Clavecin et orgue : Elisabeth Geiger - Viole de Gambe : Martin Bauer - Mise en scène : Vincent Huguet - Conception lumières : Anne Muller - Scénographie : Vincent Huguet et Anne Muller - Création costumes : Clémence Pernoud - Ingénieur du son : Anne Laurin - Régie générale : Claire Oliveau - Crédit photos : Julie Moulier.
Coproduction : Scène nationale 61 et l’Arsenal de Metz. Avec le soutien de l’Adami, du CNV, FCM et de la Sacem. Avec la collaboration des ateliers décors de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie. Production déléguée : Madamelune.

« Rosemary a cette voix prégnante et langoureuse qui permet de tout chanter, du folk au baroque, qu’elle relie avec un naturel confondant et dans un dépouillement qui confine au mystique ». Télérama, 28 mars 2015.