Figaro divorce

Ödön von Horváth | Compagnie Lalalachamade

Théâtre - À partir de 13 ans - Durée estimée : 1h50

Reprenant les personnages créés par Beaumarchais près de deux siècles plus tôt, Ödön von Horváth imagine ce qui aurait pu se passer après Le Mariage de Figaro. La Révolution, dont l’imminence était palpable à la fin de la pièce, a eu lieu, poussant les deux couples de maîtres et de valets à l’exil ; une situation similaire à celle de l’auteur au moment de l’écriture de la pièce, lui qui a fui l’Allemagne sous la pression du régime nazi.
Si Horváth qualifie cette pièce de « tragédie dont il est permis de rire », il semble bel et bien se délecter de l’incapacité de ses personnages à s’adapter à leur nouvelle condition d’émigrés : Suzanne ne songe qu’à fonder une famille, quand Figaro est obnubilé par la prospérité de son commerce, clé selon lui de son intégration… Portée par une équipe nombreuse et pleine de promesses, cette comédie acerbe ne manque pas de faire réfléchir sur notre humanité, empêtrée dans ses désirs contradictoires de révolte et de tranquillité.
Déjà accueillie en résidence la saison dernière, la compagnie Lalalachamade reviendra pour une semaine de travail au plateau, avant la création du spectacle dans nos murs.

Texte français : Henri Christophe et Louis Le Goeffic | Mise en scène : Sylvain Delcourt, assisté d’Adeline Benamara et Alice Tedde | Avec : Marijke Bedleem, Adeline Benamara, Antoine Besson, Stéphane Kordylas, Tommy Luminet, Maxime Mansion, Thomas Poulard et Alice Tedde | Scénographie : Amandine Livet | Costumes : Marie-Frédérique Fillion | Lumières : Pierre Langlois | Chargée de production : Sophie Présumey | Crédit photo : Cie Lalalachamade
Production : Cie Lalalachamade | Coproduction : Théâtre du Parc – Andrézieux-Bouthéon.
La compagnie Lalalachamade est conventionnée par la Ville de Saint-Étienne et soutenue par le Département de la Loire.


| Rencontre avec le metteur en scène à la médiathèque d’Andrézieux-Bouthéon dans le cadre des "Apartés"
Samedi 3 décembre à 11h

| Répétition publique au théâtre
Samedi 3 décembre à 16h